mardi 16 octobre 2018





Fondée par Alain   FILLATRE qui en est l’âme - ancien élève des Arts Décoratifs de PARIS initié aux techniques de l’Ecole Renaissance et lui-même plasticien -  la galerie associative Art Fresque Povera Diffusion rassemble une vingtaine d’artistes permanents, peintres, sculpteurs, graffeurs, photographes, et en invite d’autres pour des expositions temporaires.

Désacraliser l’art et le rendre vivant, tel est l’objectif de cette galerie pas comme les autres, lieu d’échanges culturels et de rencontres artistiques où se déroulent ateliers, stages et conférences, où se côtoient dans le respect de la sensibilité de chacun et la convivialité, sculpteurs ou peintres classiques et graffeurs excentriques, jeunes et vieux, diplômés d’Ecoles d’Art et autodidactes, tous unis par une passion commune : Créer.

Car la création, chemin difficile, est  notre souffle de vie,  qui nous porte et nous transporte, nous fait espérer ou parfois désespérer, nous transcende et nous fait avancer vers la Lumière, nous humanise et nous fortifie, en réponse à la question de Hegel : « pourquoi l’Homme crée-t-il des œuvres d’art ? ».





lundi 8 octobre 2018

Fermeture exceptionnelle samedi 13 octobre


Art Fresque Povera sera exceptionnellement fermé samedi 13 octobre pour cause d'exposition à l'Oenopole de Calvisson les 13 et 14, où quatre d'entre nous présenteront leurs oeuvres dans le cadre du circuit artistique organisé par La Vaunage Terre d'Arts: les peintres Yves MALBERT et Lill B, le sculpteur CLAUDE et la sculptrice Noizette.

Ouvert de 10 H à 18 H, vernissage à la Cave coopérative de Calvisson le samedi à 17 H.


dimanche 2 septembre 2018

Exposition Bettina S.










L'exposition des oeuvres de Bettina S. aura lieu jusqu'au 7 octobre prochain.










"Le plaisir du dessin a fait partie de ma vie très tôt. Je m’amusais beaucoup enfant grâce à ce don hérité de mon père. Je passais des après-midis entiers à reproduire et personnaliser des BD et illustrer la vie de famille depuis mon regard d’enfant.
Puis à l’adolescence, en cours d’art plastique, j’ai découvert le fusain, l’aquarelle, la peinture acrylique et plus tard l’huile.
Grace à la collection de plumes de mon père et ses compétences calligraphiques, je me suis essayée à l’encre de chine.
Après le lycée (option arts plastiques - peinture), j’ai essuyé le refus de mes parents pour rentrer aux Beaux- Arts. Avec les encouragements de mon professeur de dessin, je fais mes premiers essais sur toile, suivi d'une première exposition, dans un magasin d’encadrement à Carcassonne. C’était principalement du figuratif avec une touche de surréalisme.
Puis dix années durant,  J’ai expérimenté  la peinture sur de grandes surfaces murales et fait des essais de fusain sur draps tendus.  Dans ma valise il y avait aussi des chaussons de danse car j’ai été danseuse professionnelle. Cette connaissance approfondie du corps et de sa gestuelle, la perception des corps dans l’espace, leur plastique, font qu’aujourd’hui mon inspiration y trouve sa source. Lors d’un séjour au Japon je me suis initiée à leur calligraphie.
Le lien entre le corps et la peinture, m'a conduit  à des ateliers sur l’art ethnique et l’influence musicale sur le dessin, auprès de Sylvain NUCCIO.
Pendant de nombreuses années, je partage mon temps entre une vie professionnelle et une vie artistique amateur.
Durant ce temps, je découvre le travail aux pigments naturels avec MIMOUNI, sur divers supports. Pendant les deux années où j’ai fréquenté son cours, le travail à partir de nus vivants m’a passionné.
C’est durant ces années-là que j’ai rencontré Patrick DE PUYSEGUR. Fascinée par son travail, sa maitrise d’une multitude de techniques, j’ai suivi ses ateliers durant quatre ans. Je vais encore aujourd’hui m’y ressourcer avec plaisir.
En 2011-2012, j’ai participé aux journées de "l’Atelier d’Ea " auprès de l’artiste peintre Claire GRIMBERT qui a abouti sur une journée en co-animation sur le thème: « La peinture, le corps, la trace ... ».
Trois ans de cours d’encadrement d’art m’ont permis d’approfondir l’utilisation des divers matériaux comme le verre et sa découpe, le carton, le papier et leur coloration.
Mais aujourd’hui mon plus grand plaisir est l’huile sur toile: me laisser absorbée par les volutes d’un drapé sous le doux rebondissement du pinceau sur la toile, et faire émerger la lumière de la transparence.
Une exposition fin 2016 à la salle Altissimo Odysseum Montpellier, m’a redonné envie de proposer mes créations au regard du public car J’ai grand plaisir à partager ce qui m’enthousiasme."

Bettina S.